Sommaire

  1. -Pensée du mois

  2. -Le mot du jardinier

  3. -Retour des activités

  4. -Activités à venir

  5. -Documentation

  6. -Expériences partagées

  7. -Babillard

Au menu dans cette infolettre

  1. -Nouvelles vidéos de nos dernières activités.

  2. -Expériences et témoignages des membres du R.J.É.

  3. -Liens pour les activités de d’autres associations ainsi que leurs publications.

  4. -Suggestions de lectures et autres.

À noter certains articles de l’infolettre sont ou seront repris (dans une version plus élaborée et/ou illustrée) dans le bulletin imprimé «Tout le monde jardine» distribué aux membres. C’est une façon plus personnelle de rejoindre et de satisfaire tous nos membres.

Donc une invitation à s’abonner ou à se ré-abonner au R.J.É., voir le lien dans le coin supérieur de l’infolettre et sur le site officiel du R.J.É.

PRENDRE LE TEMPS DE NE PAS COURIR APRÈS LE TEMPS ...

Bizarrement j’observe que nous inventons ou achetons toutes sortes de technologies pour avoir plus de temps. Le temps ne s’achète pas vraiment, il se vit.

Dernièrement, en prenant le temps d’aller faire un don de sang lors d’une clinique, j’ai réalisé que le temps à attendre mon tour pour les vérifications d’usage et aussi pendant le don lui-même (que le sac se remplisse) m’a permis de faire connaissance avec les autres donneurs et le personnel clinique. J’ai osé parler du «bon vieux temps», le temps où c’était moi qui s’occupait de prendre techniquement et d’analyser les dons sanguins (dans les années 70). Le temps d’attente est devenu un temps de partage, de communication avec les autres, avec la collectivité.

Je pense aussi aux dérangements et aux retards que le virus trouvé en Chine seront pour tous (incluant tous les pays du monde) un temps d’observation et de communication qui nous permettra (je le souhaite) de reconnaitre la fragilité ou le désiquilibre de notre planète au point de vue écologique.

L’arrivée du mois de Mars est le signe de réveil de la nature, du retour de la chaleur. C’est le  début du temps des sucres, une effet intimement lié au cycle cycle ascendant du soleil et de la lune. Les jardiniers aussi se réveillent; les fêtes des semences attirent beaucoup de rêveurs de jardins fleuris et de beaux légumes... Pour les jardiniers plus expérimentés, c’est le temps de tester leurs vieilles semences et de faire les premiers semis à l’intérieur.

Au R.J.É. le début du mois d’Avril devient une tradition pour lancer et annoncer les activités de l’année nouvelle. Nous vous invitons à notre 12ième colloque pour prendre le temps de vous ressourcer, de rencontrer des artisans de la région, des ami(e)s jardiniers qui ont chacun leur histoire et de belles expériences à partager.

Par la même occasion, le R.J.É. présentera son bilan annuel et des propositions pour les prochaines activités. Les membres du C.A. sont des personnes qui osent donner de leur temps pour la continuation des valeurs et des activités écologiques de notre groupe. Pour ne pas abuser des mêmes personnes qui soutiennent le mouvement, il devient important d’accueillir de nouvelles énergies humaines; nous vous invitons tous dans le mesure de votre disponibilté à collaborer de près ou de loin aux activités du R.J.É. et à sa relève.

Je voudrais remercier tous ceux et celles qui ont permis à notre association d’être toujours vivante après plus de 30 ans. Chacun de nous est unique et fait une différence dans la beauté de la création. Un jardiner est à mon avis un sain créateur...

Je vous souhaite de prendre le temps de vivre, de nous lire et de sourire. En prime je vous suggère une première lecture de Boucar Diouf sur le temps à prendre, à goûter et à partager...

     Jean-Jacques Marcil, coordonnateur

Nouvelles vidéos publiées ou référenciées  sur le site  R.J.É.

Cliquez sur les images pour voir les vidéos qui nous sont suggérés par nos membres.

Babillard - Babillard - Babillard

  1. Des nouvelles de France

  2. Bertrand Trinel est le président d’une association de jardiniers qui a des objectifs et des activités de partage semblables à ceux du R.J.É. Voici leur publication mensuelle. Cliquer sur le titre pour les télécharger.

  3. OMBELLE-157  FEVRIER 2020.pdf

  4. OMBELLE-158  MARS 2020.pdf

Le mot du jardinier

Présentation au colloque du R.J.É.

Dimanche le 5 avril prochain, il me ferait plaisir d'expliquer la vision naturopathique de notre écosystème intérieur: reflet de l'équilibre de l'écosystème extérieur. Voici un petit résumé.



                        Se relier à la Terre

  1. Le contact avec la terre est l’une de nos premières sources de bactéries bénéfiques pour notre organisme et le fait de s’éloigner de la nature, sans compter l’apport important de produits de synthèse ou antibactériens ont un impact majeur sur notre flore digestive, aussi appelée microbiote et donc sur notre qualité de vie.

  2. Vous voulez savoir quels sont les nombreux facteurs qui nuisent à ce monde bactérien puissant ? Comment les identifier et comment les éviter ?



Souhaitez-vous savoir comment vous pourrez rebâtir votre microbiote sans continuellement prendre des probiotiques en suppléments ? Une flore saine, ça signifie un tube digestif en santé, qui assimile mieux et qui élimine mieux ce qui n’est plus nécessaire à notre corps. Ça signifie aussi une diminution des intolérances alimentaires, du risque de maladies auto-immunes et de nombreux autres problèmes de santé. Avec toute l’information disponible maintenant sur la santé et l’alimentation, je vous invite à trouver votre vérité et de ce qui vous convient.

Je souhaite aussi vous parler des nombreuses façons d’augmenter votre vitalité à travers la compréhension du corps humain, du meilleur fonctionnement de nos divers organes dont les organes éliminatoires et de l’importance de la santé de ces petites bactéries qui ont leur propre monde dans notre monde et qui, sans elles, la vie ne serait pas possible. Alors, apprenez le 5 avril à bien vivre avec elles et à en prendre soin !

Véronik Tanguay

Suggestions de lecture

  1. L’agenda du jardinier et le calendrier lunaire Édition 2020 est disponible au secrétariat du R.J.É. et dans certains magasins d’alimentation naturelle, centres jardins, librairies et semenciers du Québec.

  2. On peut télécharger

  3. une version démo Janvier

  4. en cliquant sur l’image ci-dessous.

  5. Pour une commande postale :

  6. Regroupement des jardiniers écologiques

  7. 84 rue Georges, Shefford, Qc   J2M 1E4

  8. 450 915-9746

  9. ou par courriel : info-ca@rje.qc.ca

  10. Demander une facture par courriel (via paypal)


  11. Prix :   $15/unité/non-membre

  12.             $11/unité/membre de 2020

  13.         ou avec inscription ou renouvellement

  14.              plus $4,00/1 cal. pour la poste (s’il y a lieu)


  15. Faire votre paiement au nom : R.J.É.

  16. Pour paiement par cartes de crédit ou paypal

  17. Cliquer sur le bouton ci-dessous.

Une présentation visuelle des notions du calendrier lunaire est disponible en ligne, cliquez sur l’image ci-dessus:

ou Présentation visuelle

12 ième Colloque et Assemblée annuelle du R.J.É.

Dimanche 5 avril 2020

Thème : Partager ses expériences de bonheur dans notre collectivité

Lieu :     Salle du Conseil municipale de la Ville de Waterloo

             417, rue de la Cour, Waterloo (Québec) J0E 2N0

Animatrice pour la journée : Anne Marie Comparot

Horaire de la journée

  8:30     Ouverture de la salle

  9:00     Accueil et visite des exposants

10:00     «Se relier à la Terre»

                Présentation de Véronik Tanguay

               Naturopathe, herboriste thérapeute accréditée


11:00     Pause et/ou questions

11:30     Assemblée annuelle

12:15     Dîner (réservation nécessaire pour le traiteur)

13:30     Détente artistique: musique et chansons

14:00     Animation et enregistrement de : «Y a du monde qui Jardine»

          selon la formule de la populaire émission de TéléQuébec : «Y a du monde à messe»


À NOTER

- Il y aura des exposants comme d’habitude, des semenciers et toutes autres personnes proposant des échanges de livres, de semences, de plants, etc.

- Des prix de présence et de reconnaissance seront distribués pour l’occasion.

  1. -Pour le repas, ce sera un repas froid (par un traiteur de la région) prix: $10/personne.

  2. -On suggère de réserver votre repas via le R.J.É..

  3. -Il est possible d’apporter votre lunch personnel.

  4. -Idéalement pour une meilleure planification de l’évènement, il faut nous aviser de votre présence avant le 21 mars.

Réservations: Jean-Jacques Marcil : tél: (450) 915-9746

ou par courriel : info-ca@rje.qc.ca

Activités de l’Herbothèque

À lire dans l’infolettre. Cliquer sur l’image.

Oser faire des semis intérieurs


L’Académie JARDIN de Vie vous présente ses activités 2020.

Cliquez sur l’image pour les découvrir.

Pour connaître la liste des semenciers du Québec: cliquer ici : Semenciers

Expériences partagées

par des jardiniers et des membres du R.J.É.

Oser faire des boutures

On peut reproduire facilement des plantes que nous possédons ou des cadeaux des amis jardiniers par bouturage. La plupart des plantes se multiplient facilement.

Voici en gros les principales étapes.

- Prélever un bout de tige du plant choisi, idéalement jeune pousse vigoureuse qui souvent commence à devenir rigide.

- Placer la tige dans un petit pot contenant du terreau à semis moyennement humide.

- Vaporiser légèrement la bouture.

- Le ou les pots sont ensuite placés sous une protection transparente : sac ziploc, ou petit ou grand dôme à semis qui protégera les boutures du dessèchement.

- Garder à un endroit moyennement tempéré (18-20˚C) sous une lumière artificielle à semis ou près d’une fenêtre très éclairée.

- Après 10-15 jours normalement, on peut enlever le dôme.

-Après 25-30 jours on peut transférer la bouture dans un plus grand pot.

NB: Selon le cycle sidéral de la lune, les racines se déveloperont mieux en lune descendante pour les premiers jours.

Le jardin collectif de la petite Ferme de l’Auberge




  1. Le monde d’Alice – 108 ans de sagesse


  2. Dernièrement, j’ai été attirée par le titre d’un livre à la bibliothèque : « La vie d’Alice » 108 ans de sagesse. Assez simple comme titre, mais assez intriguant pour piquer ma curiosité. Alice Herz-Sommer, la plus âgée des survivantes de l’Holocauste (novembre 1903 – février 2014).


  3. Ce n’est pas un texte sur le jardinage, mais plutôt une réflexion sur la vie, très simple, qu’il me fait plaisir de partager avec vous. Alice était une pianiste chevronnée. Au fil de la lecture, vous êtes libre de remplacer les mots « musicienne » et « musique » par les mots « jardinière » et « jardinage », c’est selon.


La vie selon Alice

Si je suis si vieille, c’est parce que je me sers de mon cerveau constamment. Penser, c’est le meilleur remède.

La gratitude est indispensable au bonheur.

Le sens de l’humour nous permet de garder un certain équilibre en toute circonstance, même devant la mort.

Le rire, c’est magnifique. Cela rend tout le monde heureux.

Il faut aimer travailler. Quand on aime son travail, on ne s’ennuie jamais. S’ennuyer, ce n’est pas bon pour la santé.

Lorsqu’on aime son travail, on a un certain sentiment de satisfaction chaque fois qu’on accomplit quelque chose, même si cette chose est petite.

La générosité avant toute chose.

L’école, ce n’est qu’un commencement. On est capable d’apprendre tout au long de la vie.


J’ai grandi dans l’amitié. Je suis tombée amoureuse de l’esprit de mon futur mari, de ses connaissances. Dans un mariage, l’amitié est plus importante que la passion amoureuse.

Je ne suis jamais fatiguée, parce que je suis sans cesse en train de penser.

Tenez-vous à la page. La technologie est un outil merveilleux.

J’ai appris à avancer dans la vie pleine d’espérance.


Les enfants ont besoin d’un amour inconditionnel pour grandir et pour devenir des adultes à part entière. Je vous conseille de toujours raisonner avec vos enfants et de ne jamais utiliser de mots blessants. De la patience, de la gentillesse et de l’amour – c’est de cela dont un enfant a besoin.

Soyez gentils. La bonté est gratuite. Cela ne vous coûte rien et tout le monde en tire de grandes récompenses.


Lorsque je joue du Bach, je flotte dans les airs.

Je suis plus riche que n’importe qui au monde, parce que je suis musicienne.

Les enfants doivent étudier la musique. Cela les aide en tout dans la vie. La beauté de la musique m’accompagne à chaque instant.


J’aime les gens. Je m’intéresse à la vie des autres.

Personne ne peut vous voler votre esprit. J’admire le peuple juif pour son engagement extraordinaire dans une éducation de qualité. L’éducation des enfants est une valeur familiale capitale.


Comprendre les autres peut mener à la paix.

La guerre ne mène qu’à la guerre. Presque toutes les religions du monde prescrivent : « Tu ne tueras point ». Et pourtant, la plupart des religions tuent au nom de Dieu. Même les sbires (individu chargé d'exécuter certaines basses besognes, homme de main/Larousse) de Hitler disaient : « Gott mit uns. » (Dieu avec nous).


Chaque jour qui se présente est un miracle. Peu importe la situation dans laquelle je me trouve, je reste libre de choisir mon attitude à l’égard de la vie, et même d’y puiser de la joie. Le mal n’est pas quelque chose de nouveau. Notre attitude à l’égard du bien et du mal dépend de nous et de nous seuls. Personne ne peut nous priver de ce pouvoir.


La vie est belle. C’est beau de s’asseoir et de bavarder avec ses amis.

Nous n’avons pas besoin d’objets. Nos amis sont précieux.

Nous devons chérir le temps. Chaque instant qui passe est perdu à jamais.

Mon optimisme m’a soutenue dans les périodes les plus noires de ma vie. Il m’aide encore aujourd’hui.


Quand je mourrai, une pensée me réconfortera : Je pense avoir vécu comme il le fallait.


Le monde l’Alice, HERZ-SOMMER,Alice, 2012, p. 203 à 206.


par Louise Leblanc, Havelock


Vers le 20 juin, nous mettons les plants en terre, en tassant la paille.


La planche de la famille des choux est recouverte d’un filet afin de protéger les plants du papillon blanc qui apporte des vers au légumes.




Voici un aperçu des planches. Au cours de l’été, nous avons fait plusieurs autres planches avec la même méthode, dont le résultat apparaîtra en 2020. Ici, ce n’est pas l’espace qui nous manque. Pour moi, la beauté des lieux est bien importante; nous tondons la pelouse entre les planches.

Voici l’apparence du potager au mois de juillet. Ici la planche des citrouilles à la mi-juillet (photo ci-dessous).

Conclusion

Tout au cours de l’été, il ne nous a pas été nécessaire d’arroser, si ce n’est qu’une seule fois pour les tomates. Naturellement, aucun engrais ni insecticide n’a été nécessaire.

Les lectures sur le sujet m’ont appris que ce potager permanent avait une durée de 15 ans.  À l’automne, nous avons coupé les tiges de tous les légumes et les avons laissées sur place, cela afin de redonner à la terre ce que nous lui avions pris.

Nous avons appliqué la méthode de permaculture aux fraisiers; ce n’est qu’en 2020 que nous en aurons les résultats.

Au cours de l’été, nous avons construit plusieurs autres planches de 4’ x 12’.  Ces dimensions nous semblent convenables pour initier les personnes qui n’avaient aucune notion du jardinage.

Benoit Houle, Roxton Falls

La terre arabe a été déplacée sur une toile située juste à côté de la planche.


Au début juin nous avons rempli le fond de la planche de vieux bois ou de vieilles branches le plus vieux possible. Par-dessus le vieux bois et les branches, tous les trous ont été remplis de  fumier, le plus vieux possible. Puis, la terre arabe a été replacée dans la planche de culture.


Finalement, nous recouvrons le tout d’une bonne couche de paille, non pas de foin, car il y aurait le risque d’y semer des graines non désirables.

Et que dire des haricots!

Nous en avons eu tellement... (début août)







Et les choux qui ne finissaient plus de grossir (début août).





Notre première et belle grosse tomate est arrivée à maturité le 11 août.  Nous avons récolté tellement de tomates que nous en avons distribué à tous nos voisins, spécialement ceux qui ne nous aiment pas! Notre mission n’est pas comprise par tous!


Le premier tournesol nous a souri le 15 août haut de 9 pieds;  mais un autre l’a devancé et a atteint 12 pieds un peu plus tard.

ECO-Conférence à St-Jean sur Richelieu

Le projet commence le 31 mai 2019. Nous avons délimité l’espace de la planche par des 4’’x4’’ vissés aux 4 coins. Plusieurs planches de 4’x12’ ont été construites.

La Petite Ferme de l’auberge est un organisme communautaire à but non lucratif. Créée en 2001 par un comité de citoyens sensibilisés aux manques de ressources des hommes qui se retrouvent à un moment dans leur vie sans domicile fixe. La Petite Ferme de l’Auberge accueille une clientèle d’hommes aux prises avec des difficultés ponctuelles, des dépendances et/ou des problèmes de santé mentale diagnostiquée ou non.

L’animateur et directeur de La Petite Ferme de l’auberge Benoit Houle nous présente leur jardin collectif construit en 2019 dans la démarche d’un jardin bio et permanent.

Publications du R.J.É.

LE TEMPS


À peine la journée commencée et ... il est déjà six heures du soir...

À peine arrivé le lundi et c'est déjà vendredi....

et le mois est déjà fini.... et l'année est presque écoulée...

et déjà 40, 50 ou 60 ans de nos vies sont passés....

Et on se rend compte qu’on a perdu nos parents, des amis,

et on se rend compte qu'il est trop tard pour revenir en arrière...

Alors... Essayons malgré tout, de profiter à fond du temps qu'il nous reste...

N'arrêtons pas de chercher à avoir des activités qui nous plaisent...

Mettons de la couleur dans notre grisaille...

Sourions aux petites choses de la vie qui mettent du baume dans nos cœurs.

Et malgré tout, il nous faut continuer de profiter avec sérénité de ce temps qui nous reste.

Essayons d'éliminer les "après"... je le fais après... je dirai après... J'y penserai après... On laisse tout pour plus tard comme si "après" était à nous. Car ce qu'on ne comprend pas, c'est que : après, le café se refroidit... après, les priorités changent... après, le charme est rompu... après, la santé passe... après, les enfants grandissent... après, les parents vieillissent... après, les promesses sont oubliées... après, le jour devient la nuit... après, la vie se termine... Et après c’est souvent trop tard...

Alors... Ne laissons rien pour plus tard... Car en attendant toujours à plus tard, nous pouvons perdre les meilleurs moments, les meilleures expériences, les meilleurs amis, la meilleure famille... Le jour est aujourd'hui... L'instant est maintenant...

Nous ne sommes plus à l'âge où nous pouvons nous permettre de reporter à demain ce qui doit être fait tout de suite.

Boucar Diouf

Avec l’expérience des années antérieures, je dois avouer que les nouveaux terreaux commerciaux offrent une meilleure qualité, je dirais d’acceptable. On aurait avantage à ajouter une certaine quantité (15-25%) d’un bon compost maison (âgé de plus d’un an). Ainsi nous aurions plus de minéraux, des bonnes bactéries et des mycorhizes fort utiles au début de la croissance des jeunes plants. Si on a pas ce type de compost, on peut toujours utiliser de la bonne terre de son jardin, sans nécessairement la stériliser.

Aussi tout terreau ou compost devrait être filtré (tamis avec un grillage de 1/4 po X 1/4 po) pour enlever les débris grossiers. Le tout serait encore plus parfait, si on peut se permettre d’augmenter (d’environ 15%) la quantité de vermiculite au mélange.

  1. Pour ne pas avoir à acheter un tapis chauffant, je place les nouveaux semis au-dessus des fixtures des fluorescents qui fournissent une chaleur douce.

  2. Mon dernier conseil pour l’entretien, c’est d’effectuer un petit bêchage à chaque semaine, avant un bon arrosage avec un petit instrument (genre fourchette de cuisine avec les dents plus écartées); cela reproduit le travail des vers de terre comme au jardin permettant ainsi d’ajouter une énergie nouvelle l’AIR que nous prenons comme acquis.

Dernièrement j’ai eu la chance d’animer un atelier pratique sur l’apprentissage aux semis intérieurs. Je m’étais préparé pour que l’initiation soit pratique. Plus de 15 personnes avaient répondu à l’invitation. Tous étaient fébriles surtout en visitant l’atelier de culture pour les saisons froides. J’ai mis l’emphase sur l’importance de la qualité des terreaux (pour semis, transplantation et bouturage).

Pleins de conseils de jardinage biologique, inscrivez-vous à son infolettre

Activité annulée