Visites virtuelles  2020
Partage d’expériences horticoles
 

Des jardiniers et jardinières vous partagent

leurs expériences de jardinage

Région du Québec : Outaouais

Krystelle Dagenais, Alain Doucet, Chénéville

Le potager Dagenais-Doucet

Publication du 13 juin 2020

Le Québec était sur pause ce printemps, mais nous avons quand même manqué de temps pour préparer le jardin tôt. Avec le travail qui continuait pour Krystelle, les devoirs obligatoires pour les ados, nous n’avons pas pris le temps pour faire des semis. Nous avons tout de même préparé la cour pour accueillir le renouveau : remettre les clôtures autour des 2 jardins, désherber les plates-bandes de fruitiers, faire l’inventaire de ce qu’il y aura à faire cet été (réparation, peinture, réaménagement…) et installer les multiples pots qui accueilleront des tonnes de plants de tomates et autres. Nos fruitiers se sont quand même développés à une vitesse folle : nous anticipons une tonne de bleuets et de fraises! Les bourdons et les abeilles font de l’excellent travail et nous les en remercions.

 

Pendant que tout le monde transplantait leurs plants au jardin, nous prenions notre temps. Nous avons bien fait : nombre de nos voisins ont beaucoup perdu avec le gel de la fin mai. Début juin, en suivant le calendrier lunaire du RJÉ qu’Alain consulte religieusement, nous avons donc finalement semé oignons, carottes, laitues, tomates, concombres, poivrons, fines herbes, fèves, courges et diverses plantes comestibles. Nous attendons maintenant que le soleil et la chaleur fassent leur travail!

Qui sommes-nous?

Nous sommes une famille de 2 adultes et 2 adolescentes qui habitent en plein cœur d’un magnifique petit village de l’Outaouais, Chénéville. Nous n’avons qu’un terrain de 50 pieds par 175 pieds sur lequel il y a notre maison, une remise double, un cabanon, une serre (pas encore totalement fonctionnelle : elle sert plutôt de remise de jardin présentement), un poulailler de ville, un trempoline géant (il faut bien laisser un peu de place à nos ados!), 2 jardins, 6 composteurs et de nombreuses plates-bandes fruitières. Notre défi? Démontrer que ce n’est pas parce que nous n’avons qu’un petit espace qu’il n’est pas possible de produire beaucoup, sans engendrer de déchet. Nos abondantes récoltes sont toutes cuisinées pour être congelées, mais principalement mises en conserves. Aussi, le compost est une passion pour Krystelle qui rêve de convertir tout le monde à ce mode de vie.


Krystelle Dagenais, Chénéville

Krystelle Dagenais, 13 juin

mon chum Alain Doucet