Infolettre

Regroupement des jardiniers écologiques      

AVRIL 2018

 

Sommaire

  1. -Le mot des jardiniers

  2. -Retour des activités

  3. -Activités à venir

  4. -Publications

  5. -Expériences partagées

  6. -Babillard

  1. Le R.J.É. fête ses 30 ans ...

Dimanche le 15 avril à Sainte-Séraphine, ce sera la fête. Une occasion pour souligner la richesse des rencontres et des expériences que de nombreux jardiniers et jardinières se partagent depuis plus de 30 ans dans leurs arrière-cours, dans plusieurs régions du Québec.

Déjà 70 personnes sont inscrites pour cette journée de reconnaissance. Ce sera l’occasion pour des retrouvailles, des partages de bons souvenirs entre anciens et nouveaux membres. Au menu: des exposants, 2 conférences, un dîner partagé, des jeux et de nombreux prix de présence !!!

Deux personnes de marque nous feront l’honneur d’être présentes en nous offrant un témoignage de leurs expériences (plus de 30 ans) de vie et de jardinage . Ces personnes ont marqué l’évolution (ou la révolution) d’une meilleure alimentation et du développement de méthodes d’autosuffisance et de culture biologique. M. Yves Gagnon sera présent en première partie (AM) avec son message : «MANGER BIO pour la DIFFÉRENCE» . En après midi, Mme Danièle Starenkyj nous offrira «une RÉFLEXION pour une VIE MEILLEURE».


Quelles connaissances ou quel héritage le R.J.É. a-t-il accumulés au fil des ans?

Le R.J.É. et/ou le mouvement d’agriculture biologique (MAB) sont nés au Québec à la fin des années 70 et début des années 80. Les «baby-boomers» de l’époque se rassemblaient pour s’ouvrir à de nouvelles manières de vivre. Via notre association ou d’autres, on se regroupait facilement pour s’offrir de nouvelles formations, des partages intellectuels et/ou des échanges matériels. Grâce à l’implication de certaines personnes, le R.J.É. agissait comme un rassembleur et aussi un formateur en matière de jardinage bio. Depuis les années 2000, la prospérité et les moyens de communications facilitant l’apprentissage ont rendu les passionnés de plus en plus autonomes, en même temps plus «individualistes». Nous sommes passés de «l’ère de la commune» à celle de «chacun pour soi»... Au R.J.É., nous étions de 300-400 membres dans les années 90 et à peine 100 membres (familles) actifs aujourd’hui. En 2018, le jardinage est devenu plus à la mode, on jardine plus... mais le temps et la disponibilté manquent pour le partage...


Personnellement, si je suis encore actif au sein du R.J.É. après toutes ces années, c’est que je crois encore qu’il faut développer un équilibre entre l’acquis (nos possessions matérielles) et le savoir (nos connaissances) personnels versus ceux de la communauté qui, ont toujours été les vertus et les raisons de notre survie sur cette planète. Toute créature se développe, vieillit et meurt, c’est le cycle. Notre monde actuel, «les humains» n’a pas encore fini son évolution... Pour moi, cette évolution doit passer par la transmission du savoir, mais surtout de la conscience. Cette conscience se développant mieux en communion avec la nature, le jardinage étant mon outil préféré.


Pour faire du beau et bon jardinage, il faut d’abord s’investir en temps et énergie, pour en retour avoir le privilège de s’en nourrir. Je pense et j’espère toujours que le R.J.É. est un moyen formidable pour se former, s’investir, permettant à d’autres jardiniers de se rencontrer et de partager. Merci à toutes personnes qui donnent, qui ont donné et qui donneront de leur disponibilité et de leurs connaissances à la tenue de nouvelles rencontres et activités du R.J.É., juste pour l’amour et le plaisir de jardiner. Longue vie au R.J.É. !


Et le printemps ...

Gardons confiance, j’ai vu des bourgeons qui commencent à fleurir, des tulipes et des jonquilles qui commencent à pointer et les épinards sont toujours vivants sous le paillis et la neige.

Jean-Jacques Marcil


Au menu dans cette infolettre

  1. -des membres du R.J.É. vous présentent leurs expériences, des textes sur leur apprentissage...

  2. -des liens de d’autres associations et de leurs publications.

  3. -de nouveaux vidéos.


A noter certains articles de l’infolettre seront repris (dans une version plus élaborée et/ou illustrée) dans le bulletin imprimé «Tout le monde jardine» distribué aux membres. C’est une façon plus personnelle de rejoindre et de satisfaire nos membres.

Donc une invitation à s’abonner ou à se ré-abonner au R.J.É., un lien vers un coupon d’inscription est disponible dans le coin supérieur de l’infolettre et sur le site officiel du R.J.É.

Jean-Jacques Marcil

Webmestre:  Jean-Jacques Marcil

Babillard - Babillard - Babillard


SANTÉ SPIRITUALITÉ ÉCOLOGIE POÉSIE

Un Webzine deux fois par mois, avec des textes et des expériences de jardinage:

Volume 14, numéro 4

  1. -Yves gagnon :  pas de barquettes, s’il vous plait, monsieur!

  2. -Diane Mackay : Valeureuse valériane

  3. -Pour vous inscrire

    ou lire le magazine en cours

Présentation du calendrier lunaire

par Jean-Jacques Marcil

19 avril 2018 à Sherbrooke: au magasin Santé La Grande Ruche, 25 Bryant, Sherbrooke de 18:30 - 20:30 h.

10e colloque annuel

du Regroupement des jardiniers écologiques

Date : dimanche le 15 avril 2018

Lieu:  2660 rue du Centre communautaire, Ste-Séraphine , Qc

Thème : Se souvenir et mieux grandir ...


Horaire de la journée

8:30 ouverture de la salle

9:00 accueil et visite des exposants

10:00 Présentation de Yves Gagnon:

«MANGER BIO pour la DIFFÉRENCE»

10:45 Pause et/ou questions

11:00 Un peu d’histoire sur les 30 ans du R.J.É.

11:15 Assemblée annuelle

12:00 Diner partagé «Potluck»

13:15 Jeu et prix de présence

                animé avec Rachel Coupal

14:00 Animation et partage avec Danièle Starenkyj  :

        «Réflexions pour une vie meilleure»,

        comment accumuler des petits bonheurs,

les trucs pour vieillir sereinement et garder nos passions ...

16: 00 Fin de la rencontre


N.B. Pour une meilleure planification de l’évènement, il faut nous aviser de votre présence avant le 15 avril. Pour le repas, on suggère d’apporter un plat qui n’a pas besoin d’être chauffé et d’un dessert qui peut se partager facilement.

Il y aura des exposants comme d’habitude, des semenciers et toutes autre personnes proposant des échanges de livres, de semences, de plants et autres.

Des prix de présence et de reconnaissance seront distribués pour l’occasion.

Bienvenue à tous

    Gratuit pour tous les membres et leur famille.              15$/non membre


Réservations: Rachel Coupal: tél: 819 336-0330 ou par courriel : info-ca@rje.qc.ca


  1. L’agenda du jardinier Édition 2018 est disponible

  2. au secrétariat du R.J.É. et dans certains

  3. magasins d’alimentation naturelle et librairies

  4. en régions au Québec.


  5. commande postale :

  6. Regroupement des jardiniers écologiques

  7. 1007 Sieur-D’Iberville, Sherbrooke, Qc   J1H 6G8

  8. ou par courriel : info-ca@rje.qc.ca

  9. Demander une facturation par courriel (via paypal)

  10. pour un paiement par cartes de crédit.

  11. Prix :   $15/unité/non-membre

  12.             $11/unité/membre de 2018

  13.         ou avec inscription ou renouvellement

  14.              plus $4,00/poste s’il y a lieu

  15. Faire votre paiement au nom : R.J.É.

  16. On peut télécharger une version démo en cliquant sur l’image.

Publication et matériel disponible au R.J.É.

  1. Des nouvelles de France

  2. Bertrand Trinel est le président d’une association de jardiniers qui a des objectifs et des activités de partage semblables à ceux du R.J.É. Voici leur publication mensuelle.



OMBELLE 139 AVRIL 2018.pdf

Activités à venir


  1. Voici les derniers vidéos ajoutés au site du R.J.É... Cliquer sur les images pour le lien.


Atelier pratique sur les semis intérieurs

avec Diane Trudel de Eastman

lors d’une activité du R.J.É.

le 17 mars 2017.








  1. -Réussir ses semis intérieurs et extérieurs.

  2.     avec Jean-François Lévêque

  3. des Semences des Jardins de l’Écoumène

  4. Enregistrement fait lors de la Fête des semences

  5. de Papineauville le 27 janvier 2018.


  6. Pour télécharger les calendriers de semis

  7. mentionnés dans le vidéo cliquez:

  8. Calendrier_herbacer_v4.pdf

  9. Calendrier_Potager_zone_3-4_-v5.pdf

  10. Calendrier_Potager_zone_5-6_-v3.pdf


- Comment et pourquoi utiliser

        un calendrier lunaire ?

    avec Jean-Jacques Marcil du R.J.É.

Enregistrement fait lors de la Fête des semences

de Papineauville le 27 janvier 2018.






  1. -Mes coups de coeur au jardin .

  2. avec Yves Gagnon

  3. des Semences des Jardins du Grand-Portage

  4. Enregistrement fait lors de la Fête des semences

  5. de Papineauville le 27 janvier 2018.







- Les semences rares du patrimoine

    avec Lyne Bellemare des Semence

                 de Terre Promise

Enregistrement fait lors de la Fête des semences

de Papineauville le 27 janvier 2018.

Nouveaux vidéos publiés ou référenciés  sur le site  R.J.É.

Un premier jardin «naturel» ou «bio»

(première partie)


L'espace jardin est un endroit naturel spécialement aménagé selon nos goûts, nos besoins et nos aspirations. Généralement, il se compose d'arbres ou d'arbustes, de plantes vivaces, d'annuelles, disposés dans un ensemble paysager. Le jardin "bio" se veut en équilibre avec l'environnement, les habitants et les énergies de la nature. Plus il y aura de place pour le règne animal: oiseaux, mammifères, poissons, batraciens, insectes et vers de terre, plus facile et équilibrée sera l'interaction du végétal avec le minéral. Dans la mesure du réalisable, le jardin ou le potager sera entouré d'une haie ou d'un brise-vent et comportera si possible un plan ou un bassin d'eau.














Évaluer ses besoins et ses capacités

Le potager doit être pensé en fonction de ses besoins personnels et de ses goûts quant au choix des plantes à cultiver. Règle générale, l'espace au potager étant limité, la priorité ou les préférences seront accordées aux plantes que l'on a l'habitude de consommer ou qui peuvent être facilement mises en réserves.

  1. Exemples de besoins:

  2. - récolter des légumes frais, le plus longtemps possible,

  3. - consommer des produits frais et sans pesticides,

  4. - cultiver des plantes médicinales et culinaires,

  5. - se faire une réserve de fruits et légumes (de conservation),

  6. - et tout simplement pour la beauté, la décoration et le plaisir.

Surface de cullture

Un potager de bonne taille pour débuter est d'environ 5 x 3 mètres. Cela répond facilement aux besoins de 1 à 2 personnes pour 1 à 2 saisons. Pour une année, et pour une famille de 4 personnes, la surface optimum devrait être d'environ 50 m2.

Les méthodes de cultures

Les méthodes de cultures et les moyens d'allonger de la saison viennent aussi influencer le rendement du potager. Par exemple la culture sous abris: serre, couche froide, cloche, et tunnel permet la culture de plantes-fruits dans des régions ou normalement la saison est trop courte.

Élaboration d'un plan

Il est préférable de réussir un petit jardin la première année que de négliger un espace trop grand . Bien connaître la fertilité du sol au départ ainsi que nos possibilités de fertilisation seront les facteurs qui devraient influencer nos ambitions quant à la grandeur du  potager.   Ce n'est pas nécessairement la grandeur qui en détermine son rendement. C'est plutôt la fertilité du sol et le temps qu'on peut consacrer pour la maintenir qui feront les succès de nos récoltes.

D'autres facteurs sont à considérer pour tracer le plan du potager : on doit tenir compte du compagnonnage, de la rotation des cultures et des méthodes de plantations: en rang, en planche et/ou en carré. Si vous avez peu d'espace ou un sol pauvre ou un mal de dos, un carré potager (potentiellement surélevé) offre de nombreux avantages. L'arrosage ou le maintien d'un bon taux d'humidité est aussi plus facile. Qu'elle soit de récupération ou du robinet, l'eau doit être présente à proximité et tempérée; les eaux de ville étant traitées, il est préférable de la laisser vieillir pour laisser évaporer le chlore.

L'emplacement est primordial. Évitez de planter trop près d'un arbre, qui va pomper tous les nutriments et fera de l'ombre à votre potager. Un jardin près de la maison aidera à dissuader les animaux sauvages de piger dans votre récolte potentielle. Il faut aussi cultiver un potager en fonction de nos besoins alimentaires, de notre capacité de transformation ou d'entreposage et de notre disponibilité et du temps qu'exigeront la culture, l'entretien et la récolte.














Les concepts de base

L’exposition du potager est-elle assez ensoleillée ?

Les légumes aiment le soleil.

Ils ont besoin d'au moins 6 heures de plein soleil chaque jour, et de préférence 8 heures.

Quel est votre type de sol ?

La plupart des sols peuvent être enrichis avec du compost et être ainsi amendés pour répondre aux besoins et exigences des légumes cultivés.

Quels sont les outils de base?

Les essentiels sont : une pelle, une fourche à bêcher, un sarcloir à main, une grelinette et une brouette. N'hésitez pas à payer un peu plus pour des outils de qualité. C'est un investissement indispensable.

Comment choisir ses semences?

Pour un jardinier débutant ou expérimenté, choisir ses semences est souvent un véritable casse­-tête.  Plusieurs compagnies offrent des catalogues remplis de photos attirantes accompagnées de descriptions plus avantageuses les unes que les autres. Au début, il est préférable de s'informer auprès de jardiniers (voisins) qui ont déjà une certaine expérience;  il existe des variétés qui ont fait leur preuve depuis plusieurs années et d'autres nouvelles qui semblent offrir des rendements fabuleux; c'est là que notre expérience se construit... On admet aujourd'hui que les variétés hybridées, développées pour un meilleur rendement (production) ou leur apparence (esthétique) ont perdus leurs qualités premières, soit de bien nourrir et mieux soigner les personnes qui les utilisent.

Résumé de conférence par Jean-Jacques Marcil

Une approche dynamique de la Vie

Comprendre les multiples dynamiques en jeu dans le vivant

  1. -Le 11 novembre 2017 se tenait à Waterville une conférence sur l’agriculture biodynamiqiue organisée par l’association de Biodynamie du Québec. J’ai eu le plaisir de rencontrer et d’entendre les 2 conférenciers venus de France pour l’occasion: Mme Sophie Radisson Tezier et M. Jean Marais qui sont des formateurs et intervenants dans le monde agricole.


  2. Leurs présentations (que j’ai eu l’autorisation d’enregistrer) ont duré un peu plus de 3 heures; elles seront disponibles en sections (légèrement condensées) ou en thèmes sur le site du R.J.É. via l’infolettre. Je vous présente aujourd’hui une première partie de ces vidéos qui m’a permis de comprendre un peu plus l’influence des constellations du Zodiaque sur notre monde qu’il soit minéral, végétal ou animal.


  3. -Dans un premier temps, M. Marais nous pose la question : «Qu’est-ce que le Zodiaque», puis pour l’imager, il apris un exemple, près de nous, les jardiniers. Il a décrit et dessiné les étapes du développement d’une plante annuelle: de son départ de la graine, à son retour à la plante séchée qui s’est reproduite et revenue semences.

Pour lire la suite :


Résumé conférence 11 nov-partie-1.pdf


Pour voir les vidéos cliquer ici





  1. Une belle promenade en nature pour goûter à la blancheur de l’hiver.

  2. Daniel Coupal avait invité tous les membres du CA du R.J.É. à une belle promenade en traineau. La journée du 9 mars était magnifique pour l’occasion. Merci Daniel

  3. Cliquer sur l’image pour le vidéo.

Activités de l’Herbothèque

À lire en Avril de l’infolettre. cliquer sur l’image.

Expériences à partager ...


INFOLETTRE


AVRIL 2018

Pour activités, formations

et rencontres

Le mot des jardiniers

Pour augmenter l’éclairage artificiel pour les semis intérieurs

Pour les premiers semis intérieurs que je pars vers la fin février ou le début mars, j’ai nécessairement recours à un éclairage artificiel. Une minuterie contrôle les 12 heures d’éclairage nécessaires par jour. Au fil des ans j’ajoute une rangée de lampes fluorescentes et de tablettes pour augmenter la capacité de ma pouponnière.
















Du point de vue pratique une paire de tubes: 1 blanc froid (cool white) et un plein spectre (spectre large) sont installés sur chacune des fixtures. Les nouveaux modèles de lampes fluorescentes utilisent maintenant du tubes T5. Les anciens modèles utilisent des T8 qui sont plus énergivores. De nouveaux systèmes d’éclairage au LED sont maintenant disponibles, leur prix d’achat étant plus élevé, cela n’encourage pas l’achat et l’utilisation.

Mon installation étant temporaire, souvent je recycle de vieilles fixtures en remplaçant les tubes. Je me suis aperçu qu’il y avait une différence d’éclairage tout dépendant de la sorte de tubes et aussi du profil de la fixture. Le meilleur éclairage (voir photo 1) pour les plantes est celui où les tubes ont un abat-jour qui re-dirige la lumière vers le bas.

J’ai donc construit pour un abat-jour pour améliorer la qualité de mon éclairage artificiel. Sur la photo 2, les tubes ont un abat-jour en haut et non sur la tablette du bas.


Voici un schéma de l’abat-jour facile à bricoler.


  1. Les côtés (50’’X6’’) paints en blanc, peuvent être fait de bois mince (1/4 po) ou du coroplast ou du plastique en feuille.


  2. Les côtés coupés en trapèze sont taillés dans du bois de 5/8 po. On peut ajouter un papier d’aluminium comme réflecteur supplé-mentaire à l’intérieur de toute l’abat-jour.

Jean-Jacques Marcil, Sherbrooke