Infolettre du

Regroupement des jardiniers écologiques      

AOUT 2017

 

Voici les derniers vidéos ajoutés au site du R.J.É... Cliquer sur les images pour le lien. 

Pratiques de jardinage avec le jardiner Hubert Fontaine

Nouveaux vidéos publiés ou référenciés  sur le site  R.J.É.

                Enfin l’été, la chaleur et les vacances ...

  1. Ma curiosité et de nouveaux contacts m’ont permis de découvrir qu’il existe plus d’une manière de jardiner. Tout le monde veut maintenant jardiner, certains jardinent en bacs sur leur balcon, d’autres ajoutent des plantes comestibles dans leur aménagement paysager autour et devant la maison, d’autres jardinent dans les ruelles ou sur des terrains abandonnés, et depuis que les principes de permaculture sont élaborés et pratiqués, il existe des «jardiniers de la forêt». Si vous participez à nos prochaines activités vous aurez la chance de rencontrer de ces personnes, des passionné(e)s d’autosuffisance et de respect de notre planète.

J’apprécie et je remercie les personnes qui m’envoient (et qui corrigent) des textes, des recettes et des photos de leurs expériences de vie et de jardinage, cela me stimule à vous présenter cette publication (l’infolettre) et le bulletin (TMJ) vivants et inspirants. Dans cette infolettre, vous trouverez pour les bricoleurs un plan détaillé pour construire un déshydrateur. Merci encore une fois à Caroline Ouellette, Olivier Touchette et Claudette Morin qui nous ont fait visiter leur paradis de jardinage.

Notre prochain rendez-vous est prévu pour le dimanche 27 août à Ste-Séraphine; il y aura visite de 2 jardins différents. La «famille Coupal» père et fille nous recoivent... à lire plus bas pour l’horaire et les détails.

Mon coup de coeur pour l’été, a été ma visite dans la région de Notre Dame de Mautauban. En plus d’admirer, les magnifiques paysages, la rivière Batiscan et ses nombreuses chutes, je me suis arrêté à un petit restaurant familial qui annoncait des légumes à vendre. Le père y cultive depuis de nombreuses années un important potager qui suffit au besoin de la famille et aussi pour les nombreux clients de son restaurant «le Mirador». La cuisine est exclusivement et «succuleument» végétarienne. Tout sauf le riz est cueili directement dans le potager. Une référence pour les yeux et les papilles...

Jean-Jacques Marcil

Photo : J-J Marcil

Le mot des jardiniers



Publication et Matériel disponible au R.J.É.

La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie                                                    Sénèque

Webmestre:  Jean-Jacques Marcil

Activités de l’été de l’Herbothèque

À lire de leur infolettre. cliquer isur l’image.

Enregistrements du R.J.É. lors de nos dernières activités:

Cliquer sur l’image pour accéder aux vidéos :

      Un sêchoir pour les aliments             Du plaisir à partager

Rencontre et visite du 17 juillet 2017

  1. C'était une magnifique journée d'été, accompagnée de quelques petites orages qui étaient bien schédulées, soit pour les pauses ou le temps du magnifique repas à la grande table de Caroline et Olivier.  Nous avons reçu plus que ce que nous demandions pour une telle visite. Au début Olivier nous a expliqué et fait visité leur poulailler de type «Eartship», puis ensuite leur expérience du ruisseau filtrant. Caroline nous a présenté plus d’une vingtaine de plantes qui poussent dans nos jardins ou dans les milieux naturels ainsi que leurs propriétés médicinales. Nous étions environ 20 personnes à visiter les jardins de la Petite Fiole à St-Étienne de Bolton. La rencontre a été très appréciée. Merci à nos hôtes.



  1. Lors de notre visite, une plante quelque fois envahissante dans nos potagers avait besoin d’être identifiée. C’est maintenant fait... oui la plante s'appelle: Galinsoga cilié (Galinsoga ciliata)

  2. Je vous met un lien sur celle-ci, elle semble être comestible à saveur d'artichaut, cela peut être intéressant. Passez le mot et encore merci à vous tous pour la belle journée en votre compagnie!                                    

  3.                                     Caroline Ouellette


plus détail ; http://www.gourmandises-sauvages.com/site/galinsoga/


J’ai de l’ortie dioïque à donner ou à échanger...

Envoyez-moi un courriel si ça vous intéresse:

Francine Potvin : francinepotvin@sympatico.ca

Je suis à Farnham, Québec.


  1. L’ortie dioïque Utica dioica

  2. L’utilisation de l’ortie est multiple. On l’emploie en agriculture, en alimentation, en cosmétique, en teinturerie, dans l’industrie du textile et à des fins médicinales.

  3. Plusieurs propriétés médicinales lui sont attribuées : adaptogène, nutritive, astringente, tonique, antiasthmatique, stimulante et dépurative. Les feuilles d’ortie sont riches en fer et en oligo-éléments. On la conseille en usage interne, soit en infusion, en teinture, en capsules ou sous forme de jus frais pour tonifier et redonner de l’énergie, contre l’inflammation des voies urinaires, en traitement ou en prévention des calculs rénaux, contre l’anémie, l’insuffisance cardiaque et le rhume des foins.

  4. L’ortie est aussi utilisée par voie externe pour traiter les entorses, la tendinite et la névralgie, ainsi que pour soulager les douleurs arthritiques et rhumatismales.

  5. On la retrouve dans certains produits pour traiter les maladies de peau comme l’eczéma, le psoriasis, l’acné et les infections.

L’ortie seule ou en association avec d’autres plantes entre dans la composition de plusieurs produits pharmaceutiques. Par ailleurs, depuis le début des années 1980, la racine d’ortie est utilisée pour traiter l’hyperplasie bénigne de la prostate.

La European Scientific Cooperative on Phytotherapy (ESCOP) et la Commission E (Blumenthal, 2000) reconnaissent l’usage des parties aériennes de l’ortie pour irriguer les reins, la vessie et les voies urinaires en cas d’inflammation, pour prévenir et traiter les calculs rénaux et comme traitement complémentaire pour soulager les rhumatismes.

L’ortie est également utilisée dans plusieurs cosmétiques comme les shampoings, car on lui attribue la capacité de stimuler la croissance des cheveux. En cuisine, les jeunes feuilles sont excellentes cuites, en potage, en salade ou comme légume. Elles perdent d’ailleurs leur propriété urticante lorsqu’elles sont cuites, séchées ou transformées. Auparavant, l’ortie était utilisée comme colorant naturel vert en raison de sa haute teneur en chlorophylle et ses fibres servaient au tissage de vêtements.

Au jardin, l’ortie est considérée comme une plante essentielle. On l’utilise en purin comme tonique universel, en pulvérisation foliaire sur les plantes. Le purin d’ortie a aussi l’avantage de renforcer les défenses naturelles des plantes et d’avoir un certain effet répulsif sur les insectes et les maladies. Ajoutée au compost sous forme de préparat, l’ortie a pour effet d’aider le processus de décomposition. Plantée près de l’angélique, de la valériane, de la sauge ou de la menthe, l’ortie aurait le pouvoir d’augmenter leur contenu en huiles essentielles et en principes actifs.


Références: Filière des plantes médicinales biologiques du Québec Guide de production sous régie biologique | Édition 2009

Filière des plantes médicinales biologiques du Québec Guide de production sous régie biologique | Édition 2009

Expériences à partager ...

Babillard - Babillard - Babillard

Sommaire

  1. -Le mot des jardiniers

  2. -Retour des activités

  3. -Activités à venir

  4. -Publications

  5. -Expériences partagées

  6. -Babillard

  7. -Annonces Ki-Ji-JARDINE

  1. Voici le plan d'un déshydrateur d'aliments pour le jardinier amateur ou toutes personnes désireuses de conserver des aliments sous forme séchés.

  2. Il faut savoir que la déshydratation est parmi les meilleurs modes de conservation des aliments. C'est un processus qu'on retrouve dans la nature, notamment pour les céréales dont la graine se déshydrate sur le plant à la fin du cycle de croissance et permettant ainsi une conservation de plusieurs années.

  3. L'appareil proposé convient pour les légumes,les fines herbes, les fruits et même la pâte de fruit. Il a été conçu à partir des critères suivants:

- capacité convenant pour une famille, soit environ huit gallons d'herbes fraichements coupées, ou quelques cinquantes pommes,

- construction sans outillage spécialisé, quelques outils manuels peuvent suffire,

- conçu avec des matériaux disponibles dans la plupart des quincailleries et détaillants de bois,

- apparence esthétique pouvant s'intégrer aux objets meublants une habitation,

  1. -construit sans matériaux toxiques, donc sans contreplaqué. Son coût peut varier à environ 115$, taxes incluses, et pour construire soi-même ce déshydrateur cela exigerait environ 30 heures de travail à un bricoleur moyen.

Pour télécharger le plan complet tel qu’il est publié dans le bulletin «T.M.J.» juillet 2017. cliquer ici: RJE-plan deshydrateur-tmj.pdf

Matériel et explications fournis par Marc Robert jardinier.

Retour des activités

------R.J.É. - Activités à venir ------

Plus de détails sur le site du R.J.É.


  1. -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -Dimanche 27 août 2017

Visites de jardins et Fête des récoltes


avec Rachel Coupal et Martin Beauvais

Lieu : 2640 route principale à Ste-Séraphine

et

avec Daniel Coupal et Johanne Toussaint

Lieu : 147, 10e rang à Ste-Séraphine


Horaire de la journée

AM : 2640 route principale à Ste-Séraphine (Rachel Coupal) :

L’aménagement d’une «Forêt permaculturelle»

9h30 : accueil (2640 route principale)

10h : début de la visite du jardin chez Rachel Coupal

11h45 : transfert de lieu pour le dîner partagé

Visites des jardins et de la forêt  : plus de 200 espèces de végétaux comestibles, médicinaux ou simplement esthétiques.


PM : 147  10e rang de Ste-Séraphine (Daniel Coupal)

Visite des jardins, des bâtiments : serre, atelier de menuiserie et équipements de sciage du bois, écurie avec chevaux, chauffage au bois, four à pain.

12h : dîner partagé (147, 10e rang de Ste-Séraphine)

       NB:  le four à pain sera opérationnel pour le midi.

13h : reprise des activités et visite des lieux de Daniel Coupal

16h : fin de la visite.

N.B. Si vous voulez avoir du bon fumier de chevaux

bien décomposé, apporter vos sacs ou vos contenants.


Confirmer votre présence avant le 20 août

819 336-2238 ou par courriel: info-ca@rje.qc.ca

Rencontre et visite du 5 août 2017

  1. Cette journée était pleines d’énergies dans tous les sens ...

  2. Premièrement, un autre groupe (d’Auto-Suffisance) relativement aussi écologique que le R.J.É. s’était joint à l’invitation pour partager et visiter le «domaine de VIE» de Claudette Morin de Roxton Pond.

  3. Nous étions donc près d’une quarantaine de personnes à suivre les explications et les expériences de Claudette pour une plus grande auto-suffisance.

  4. Son grand potager est inspiré et orienté selon les traditions amérindiennes; en culture, beaucoup d’espèces de petits fruits et d’arbres fruitiers qui commencent leur production. Elle élève des petits animaux de ferme: chèvres, lapins, poules pondeuses et à chair. Elle a construit la plupart de ses bâtiments: poulaillier, clapier, cabane à sucre, hôtel à insectes ,serre, chambre froide, et surtout un magnifique séchoir pour la viande.

  5. Pour l’occasion nous avons pû partagé du saumon fumé ainsi que du fromage de chèvre qu’elle avait spécialement préparé pourl’occasion...

  6. Dotée d’un sens d’organisation très personnel, Claudette nous a organisé une compétion de tir à la corde ... que de plaisirs...

  7. À voir plus bas, le vidéo de cette compétion ...

  8. Et deuxièment, nous avons droit à quelques petites douches tout au longde la  journée.

  9. Merci Claudette pour toutes tes expériences.


  10. NB: Les montages vidéos  de ces 2 rencontres sont en cours. Ils seront disponibles pour la prochaine infolettre.